-Tabac

Le Roi Du Café-Tabac

L’escalier craque d’autant plus quand il a bu

L’immeuble est de la dernière guerre, il a vécu

Son lit grince et sa table branle

Tout est de travers dans sa chambre

Mais c’est sa chambre et c’est sa vie.

C’est le roi du café tabac le roi du café des touristes

Tous les soirs, vous le verrez là à vingt heures quarante précises.

Sa table est toujours réservée tout contre la machine à disques

Tous les soirs jusqu’au dernier métro il attend puis il rentre

Avenue Secrétant.

Ses copains sont tous des tordus, des mal foutus

Ils ont la gueule patibulaire des chiens perdus

Pour l’amour, tous, ils se partagent

Une beauté qui a passé l’âge

Mais c’est la leur et c’est leur vie.

C’est le roi du café tabac le roi du café des touristes

Tous les soirs, vous le verrez là à vingt heures quarante précises.

Il a l’air toujours réservé tels que les anciens ministres

Tous les soirs, jusqu’au dernier métro il attend, puis il rentre

Avenue Secrétant.

Chaque jour le voûte un peu plus, il perd la vue

Son cœur s’essouffle et ses poumons n’en peuvent plus

Un soir sous une porte cochère

Il tombera la tête en arrière

Ce sera sa mort, c’était sa vie.

C’est le roi du café tabac le roi du café des touristes

Tous les soirs, vous le verrez là à vingt heures quarante précises.

Sa place est déjà réservée au cimetière des pierrots tristes

Tous les soirs, il est là par n’importe quel temps

Il est là, toujours seul, qui attend

Un soir, on le ramènera les pieds devant dans sa chambre

Avenue Secrétant.

Pour prolonger le plaisir musical :

Voir la vidéo de «Le Roi Du Café-Tabac»

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button