Enfant

Enfant

J’en ai vu défiler des opportunités sans les prendre

Je les ai comptées et maint’nant elles s’alignent

Sur les côtés de mon cahier pleins de signes

Des ombres tracées comme autant d’insoumises

Oh et maint’nant tout ça s’abandonne

Je n’ai plus rien, plus rien à chercher

J’ai tant regardé derrière que mes yeux s’abîment

Et ne voient plus tout c’ qui peut me suivre

J’y ai cru sans penser, tant donné sans reprendre

J’y ai laissé des regrets à n’en plus finir

J’ les ai vus traverser mes nuits de leurs soupirs

Des nuits agitées à n’ plus savoir comment fuir

Oh et maint’nant tout ça s’abandonne

Je n’ai plus rien, plus rien à chercher

J’ai tant regardé derrière que mes yeux s’abîment

Et ne voient plus tout c’ qui peut me suivre

Aaah…

J’ me suis vu emprunté de faiblesses enfantines

J’ai voulu bercer mes doutes à ton souv’nir

Tu es enfant, et moi je suis fragile

Ayant oublié comment on s’en sort

Oh et maint’nant tout ça s’abandonne

Je n’ai plus rien, plus rien à chercher

J’ai tant regardé derrière que mes yeux s’abîment

Et ne voient plus tout c’ qui peut me suivre

Aaah…

Aaah…

Aaah…

Pour prolonger le plaisir musical :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button